Your Opinion Counts!

Customer satisfaction is our highest priority, so we would like to invite you to take part in our customer survey.
Please take a moment to help us improve our processes and services.

Click here for the survey

07.09.2021

Dispositif anti-chute dans l'industrie - Toutes les infos d'un seul coup d’œil

Les entreprises industrielles ont besoin d'un concept de sécurisation global.

Dans l'industrie, la protection anti-chute n'est pas une nouveauté. Cependant, on peut régulièrement observer des situations de sécurité apparente qui peuvent avoir des conséquences graves aussi bien pour les employés que pour l'entreprise.

 

Les systèmes de protection sont utilisés notamment sur les robots, les véhicules, les grues, les machines et les installations et peuvent être planifiés et montés en fonction des besoins. Outre des équipements spéciaux, les EPI anti-chute (équipements de protection individuelle anti-chute), les systèmes de sauvetage et les formations spécialisées font partie d'un concept global de sécurité au travail.

 

Pour savoir pour quelles raisons le dispositif anti-chute doit être mis en œuvre de manière professionnelle dans les entreprises industrielles, quels sont les coûts, les bases juridiques et les étapes de travail qui y sont liées, veuillez vous référer à la vue d'ensemble ci-dessous.

 

 

Qu'est-ce qu'un dispositif anti-chute ?

Comme son nom l'indique, le dispositif anti-chute empêche la chute des personnes. Il s'agit au sens strict du terme d'un système de protection, la plupart du temps sous la forme d'un dispositif monté, et au sens large d'un concept de sécurité global qui assure la meilleure protection possible sur le site dans toutes les situations. On distingue en général :

 

  • le dispositif anti-chute primaire: qui empêche les chutes dans les zones dangereuses
  • le dispositif anti-chute secondaire: qui protège l'utilisateur et le matériel en cas de chute
  • l'équipement de protection individuelle(EPI): équipement de protection individuelle de l'utilisateur, par exemple un dispositif anti-chute à rappel automatique, un casque ou une sangle

En Allemagne, les ASR (Règles techniques pour les lieux de travail) définissent le dispositif anti-chute comme « dispositif nécessairement efficace qui empêche une chute même sans la participation consciente des employés [...] ».

 

 

Pourquoi des dispositifs anti-chute sont-ils nécessaires dans l'industrie ?

La plupart des gens pensent tout naturellement à des grues, des bâtiments ou des toits élevés où un dispositif anti-chute est nécessaire et utile. Or, même à une faible hauteur de 2 mètres, une chute peut avoir des conséquences gravissimes pour la victime. C'est pourquoi, en Allemagne, par exemple, la section 5.2 alinéa 2 de l'ordonnance sur les lieux de travail(ArbStättV) prévoit qu'en dehors de quelques exceptions, un dispositif anti-chute est nécessaire à partir de 2 mètres de hauteur.

 

C'est pourquoi, dans l'industrie, les dispositifs anti-chute sont indispensables partout où il y a des zones de danger en raison de la hauteur, d'inclinaisons et/ou de la présence de bords de toit. Cela vaut particulièrement pour les travaux sur les machines et les installations, sur les mâts, les machines, dans les halls et le long des murs des halls etc.

 

Les systèmes de protection professionnels et les concepts de sécurité globaux protègent les utilisateurs contre les chutes, de même que le matériel et les machines contre des défaillances coûteuses, par exemple dues à la chute d'objets.

 

 

Quelles sont les bases juridiques applicables aux dispositifs anti-chute dans l'industrie ?

Il n'existe pas de réglementation spécifique pour les dispositifs anti-chute dans l'industrie. Cependant, il existe un certain nombre de lois et de bases juridiques pour l'élaboration de concepts de sécurité dans les entreprises industrielles de la région DACH :

 

 

Le propriétaire et/ou le directeur responsable de l'établissement assume en principe la responsabilité des dispositifs anti-chute. En cas de chute, il convient toutefois de déterminer s'il existe des preuves de faute de la part du responsable de la sécurité (interne ou externe), de l'entreprise de montage, du fabricant ou de l'utilisateur concerné.

 

 

 

cta hanbuch absturzsicherung

 

Comment les entreprises industrielles peuvent-elles mettre en place une authentique protection anti-chute ?

Bien qu'il ne soit pas possible d'éviter totalement les chutes accidentelles, les entreprises peuvent prendre un certain nombre de mesures pour les éviter dans la mesure du possible. À cet effet, la planification et la réalisation d'un concept de sécurité global sont nécessaires. Celui-ci comprend 6 étapes essentielles :

 

  1. Vérification du support : Pour être en mesure de choisir les produits adaptés, le support sur lequel le dispositif anti-chute doit être fixé doit être contrôlé.  C'est le seul moyen pour les responsables de déterminer le système optimal ainsi que les matériaux de fixation adaptés.
  2. Planification : Une fois les dispositifs d'ancrage adaptés sélectionnés, un spécialiste des dispositifs anti-chute planifie le système de protection envisagé dans les moindres détails et consulte, le cas échéant, des experts.
  3. Montage : Un monteur certifié met en œuvre le dispositif anti-chute planifié conformément à des instructions de montage et des descriptions détaillées des produits. Un dispositif anti-chute ne peut être efficace que moyennant l'utilisation exclusive de matériaux fournis et certifiés.
  4. Documentation : La documentation du dispositif anti-chute étant prescrite par la loi et servant de base pour l'inspection annuelle, elle doit être d'autant plus méticuleuse et complète. Outre les images, celle-ci comprend également des protocoles de montage et des procès-verbaux de réception.
  5. EPI anti-chute : L'équipement de protection individuelle anti-chute ne comprend pas seulement des éléments tels que casques, sangles ou câbles mais également des formations régulières en EPI. Car seuls les personnels certifiés sont autorisés à utiliser des dispositifs anti-chute.
  6. Mesures de sauvetage : Étant donné qu'un traumatisme par suspension de 20 à 30 minutes peut déjà entraîner un évanouissement ou, dans le pire des cas, la mort de la victime, un concept de sauvetage durable est un élément essentiel de la protection anti-chute dans l'industrie.
     

 

Comment une sécurité apparente peut-elle régner dans les entreprises industrielles ?

Il n'existe pratiquement pas d'entreprise industrielle où aucune mesure de sécurité n'a été prise. Mais si ces mesures ne sont pas basées sur un concept de protection global, le risque de sécurité apparente se fait rapidement jour. Dans un tel cas de figure, les mesures de protection prises sont insuffisantes, voire inappropriées. Par exemple, un système de protection hautement professionnel a été mis en place, mais il manque un plan de sauvetage adéquat. Ou bien le monteur n'a pas utilisé des matériaux de fixation d'origine mais des matériaux similaires achetés dans un magasin de bricolage qui n'ont pas été contrôlés au préalable par le fabricant.

 

 

Comment éviter la sécurité apparente ?

La sécurité apparente peut être évitée à l'aide du principe STOP :

S = Substitution : Remplacer les sources de danger, par exemple les nettoyants toxiques, par des moyens neutres

T = Mesures techniques de sécurité au travail : Utilisation de produits de haute qualité contrôlés, par ex. pour les systèmes de sangles et de rails, les échafaudages, les points d'ancrage

O = Mesures organisationnelles de sécurité au travail : Mesures au sein de l'organisation, par ex. restrictions d'accès ou formation régulière du personnel

P = Équipement de protection individuel : Équipement de protection individuelle avec formations EPI, par ex. chaussures ou gants de sécurité

 

 

Combien coûte un dispositif anti-chute dans l'industrie ?

L'étendue et le coût d'un dispositif anti-chute dépendent des exigences spécifiques de l'entreprise concernée et du danger duquel il est nécessaire de se protéger. Dans l'ensemble, il convient de prendre en compte les facteurs de coûts suivants :

 

  1. Planification et services :
    Le dispositif de protection ainsi que le concept de sécurité sont planifiés une seule fois, mais sont associés à des coûts de service courants tels que la formation des employés ou l'inspection annuelle par des experts certifiés.
  2. Montage :
    Le montage du dispositif anti-chute entraîne des coûts d'investissement, d'une part pour les matériaux du système de protection et d'autre part pour les heures de travail du monteur. Dans ce domaine, il est possible de réaliser des économies en utilisant des produits faciles à installer car ils permettent un montage et une documentation rapides.
  3. Documentation :
    La documentation du dispositif anti-chute génère également des coûts sur la base du nombre d'heures de travail de la personne qui en est chargée. Il peut s'agir du monteur responsable, d'un technicien civil indépendant du TÜV ou d'un autre expert certifié. Les solutions numériques comme les logiciels de documentation permettent de réduire considérablement ces coûts.
  4. Entretien et réparation :
    Les coûts d'entretien et de réparation dépendent de l'étendue et de l'importance du dispositif anti-chute de l'entreprise concernée. À cet égard, la longueur des câbles, les articles supplémentaires mais également une documentation insuffisante avec des conséquences néfastes jouent un rôle déterminant.

 

En général, on peut dire qu'un dispositif anti-chute durablement planifié et mis en œuvre de manière professionnelle est plus économique à long terme que des solutions standard rapides à installer avec des coûts d'acquisition et d'investissement de départ plus faibles. Un partenaire fort d'une longue expérience est, en outre, en mesure de développer des solutions efficaces en termes de coûts et de minimiser le risque de coûts de suivi imprévus.

 

 

Pourquoi une chute est-elle toujours plus onéreuse qu'un dispositif anti-chute ?

Rapport de l'assurance légale allemande contre les accidents DGUV 1/2013 Le calcul du « Return on Prevention »(rendement de la prévention) pour les entreprises a montré qu'un dispositif anti-chute est plus avantageux à long terme qu'une chute. La raison de ce bilan positif de la prévention réside en particulier dans la grande prédictibilité d'un concept de sécurité global contrairement aux conséquences à peine prévisibles d'une chute :

 

Conséquences financières d'une chute :

  • Temps d'arrêt de travail non calculables en raison de blessures légères à graves après une chute
  • Recrutement (provisoire) d'un spécialiste de remplacement 
  • Éventuellement arrêt de l'installation ou de la machine endommagée lors de la chute, par ex. en raison de la chute de pièces, d'outils ou autres
  • Risque d'amendes pour comportement négligent sans mesures de protection suffisantes
  • Coûts ultérieurs importants en raison d'une perte d'image ou d'une dégradation de la classification en tant qu'employeur (employer grading)

 

Définition(s) d'une chute :

Différentes institutions définissent la chute différemment : Dans l'industrie, les deux définitions suivantes font foi :

 

  1. Définition de l'institut fédéral pour la protection et la sécurité au travail(BAuA). (Bundesanstalt für Arbeitsschutz und Arbeitsmedizin) : Chute sur une surface ou un objet situés à un niveau inférieur, percement d'une surface non porteuse et/ou glissement incontrôlé lors de travaux sur des surfaces inclinées par dessus un bord de toit.
  2. Définition de la WKO(chambre de commerce)(Autriche) : Un accident de travail qui entraîne certaines obligations pour l'employé et l'employeur comme la déclaration de l'accident, l'obligation d'un rapport et l'évaluation des incidents dus à l'accident.

 

La meilleure façon pour une entreprise d'éviter une chute et les coûts qui y sont liés est de développer conjointement avec un partenaire expérimenté des solutions appropriées et professionnelles de A à Z et également adaptées à ses besoins individuels. À cet effet, des solutions standard polyvalentes mais également des solutions sur mesure sont disponibles.

 

 

Qu'est-ce que des solutions spéciales ?

La planification et la mise en œuvre de solutions spéciales sont nécessaires là où l'utilisation de produits standard ne peut assurer une véritable protection contre la chute. Au lieu de cela, des systèmes et des concepts de protection spécialement étudiés sont nécessaires pour répondre à des besoins extrêmement spécifiques.

 

Dans l'industrie, le recours à des solutions spéciales est plus fréquent, par exemple lorsque l'on utilise des substances chimiques qui pourraient attaquer le matériau des produits standard. Solutions spéciales types dans l'industrie :

 

  • Dispositif anti-chute pour machines
  • Dispositif anti-chute pour grues et voies de grues
  • Dispositif anti-chute pour échelles et escabeaux

 

Comment trouver un partenaire compétent en matière de dispositif anti-chute dans l'industrie ?

  • Renseignez-vous sur l'expérience et le degré d'expertise des fournisseurs et des fabricants de dispositifs anti-chute dans l'industrie.
  • Soyez également attentif aux offres de solutions spéciales.
  • Prenez contact pour savoir si le fournisseur est à votre écoute en tant que client.
  • Veillez à ce que le partenaire n'utilise que des produits certifiés.
  • Soyez attentif dès le début des entretiens pour savoir si le but est uniquement la vente ou effectivement la sécurité.
  • Demandez au fournisseur quelles sont les normes légales pour savoir si votre interlocuteur est compétent en la matière.
  • Adressez-vous à un partenaire qui propose lui-même des formations car cela est une preuve de savoir-faire et d'expertise.

 

Résumé : Dans l'industrie, le dispositif anti-chute doit être pensé dans sa globalité

Au final, tout dispositif anti-chute a pour but de protéger des vies. Risquer une chute ne vaut la peine ni en termes de sécurité, ni en termes financiers. Au lieu de cela, un concept de sécurité global et durable est un gain incomparable pour chaque entreprise du secteur industriel.

 

Dans notre manuel gratuit sur les dispositifs anti-chute dans l'industrie, vous trouverez toutes les informations et tous les conseils indispensables de professionnels expérimentés.

 

 

CTA Handbuch zur Absturzsicherung in der Industrie
[Translate to Français:]

Votre article vous a été utile ?
Nous serions heureux de recevoir votre recommandation :

Contact presse

Projets

Écrire un e-mail

À propos d'Innotech

INNOTECH Arbeitsschutz GmbH, fondée en 2001, est une entreprise familiale dont le siège est établi à Kirchham, à 60 km environ au sud de Linz. L'entreprise établit dès le départ des standards internationaux dans le domaine de la sécurité au travail et stimule le développement de produits innovants dans différents secteurs. INNOTECH, l'un des plus grands fabricants d'Europe, s'est spécialisé dans la production de systèmes d'ancrage.


Dans le domaine de la sécurité au travail, INNOTECH est considéré comme co-auteur des principes de planification de la norme écologique allemande ÖNORM et comme co-fondateur du cercle de travail international D.A.CH.S., un groupe d'experts originaires d'Allemagne, d'Autriche, de Suisse et du Tyrol du sud dont l'objectif est de créer des règlementations transnationales en matière de dispositifs anti-chute. 

En savoir plus

Merci pour votre like !

close